Durant la location, divers problèmes peuvent survenir et susciter ainsi de nombreuses questions. Il en est ainsi en cas de problème lié à la plomberie, on peut ignorer la responsabilité exacte du locataire et du propriétaire. Pourtant, la facture peut être considérable. Dans l’hypothèse d’un évier qui fuit, qui paye le plombier, le locataire ou le propriétaire de l’appartement ou maison ? On vous fournit les réponses dans cet article.

Fuite pour défaut ou mauvais entretien : les frais à la charge du locataire

Pour savoir qui du propriétaire ou du locataire doit payer les réparations, il faut chercher la cause de la fuite de l’évier. Dans l’hypothèse où la fuite a pour cause un manque d’entretien ou une mauvaise utilisation de l’évier, il est clair que c’est la responsabilité du locataire qui est mise en jeu. En effet, selon la loi, il appartient au locataire d’assurer les réparations locatives du local.

Tout comme les raccords de peinture, le remplacement d’ampoule et la réparation de la fuite d’eau devraient être des travaux normaux à la charge du locataire. Il est le gardien du bien loué, il doit veiller à le garder en bon état. Par exemple, si le locataire ne nettoie pas correctement les dépôts de calcaire sur l’évier ou qu’il ne remplace pas les tuyaux flexibles de douches, il n’exécute pas ses obligations. Il doit alors réparer tous les dégâts. La liste des réparations locatives est énumérée par un décret.

Fuite causée par la vétusté des installations : les réparations incombent au propriétaire

Lorsque le locataire utilise normalement le local et l’entretient correctement, mais que des problèmes surviennent quand même, il s’agit peut-être d’une vétusté des matériaux. En effet, les installations usées doivent être remplacées par le bailleur. Il doit fournir au locataire un logement en bon état. Il doit entretenir et réparer le local si c’est nécessaire. Alors, lorsque la fuite est générée par un tuyau dégradé par le temps, le propriétaire doit payer les réparations. Il en est ainsi également lorsque les tuyaux sont troués. Une fuite provenant d’un robinet d’arrêt défectueux doit être prise en charge entièrement par le propriétaire.

Néanmoins, on constate que c’est toujours le locataire qui va d’abord payer le plombier, afin de s’occuper rapidement de la fuite. Dans ce cas, il peut demander à être remboursé par le propriétaire. Celui-ci a l’obligation de rembourser sauf en cas de tarif excessif. Le locataire doit choisir un plombier qui pratique un prix normal.